Madeleines safran, orange et miel de Yotam Ottolenghi et Helen Goh, sans œuf

Je parcours régulièrement les blogs culinaires avec beaucoup d’envie. Dernièrement, j’ai découvert le blog de Valérie « c’est ma fournée! ». Elle y décrit parfaitement et avec beaucoup de soin et d’humour, les étapes des recettes de pâtisseries de chefs.

J’ai tout de suite voulu essayer les madeleines au safran, orange et miel de Yotam Ottolenghi et Helen Goh (recette extraite de son dernier livre Sweet), en version sans oeuf, bien entendu.

Et j’ai été particulièrement bien inspirée, car les saveurs s’accordent parfaitement, bien que l’on n’ait peu l’habitude d’utiliser le safran en version sucrée. C’est un véritable délice. Je mettrais juste un très léger bémol sur la présence des pistaches, qui certes amènent du croquant et un visuel très original, mais qui, pour moi, n’apportent pas de valeur ajoutée gustativement parlant.

Pour 14 madeleines, il vous faudra :

  • 90 g de beurre doux
  • 15 g de miel (j’ai pris du miel de chène, Valérie de C’est ma fournée a pris du miel de fleur d’oranger)
  • 0,1 g de poudre de safran (cela correspond à une dosette d’une célèbre marque du commerce). Je n’avais pas de pistil, mais je suppose qu’avec, ce serait encore meilleur.
  • 90 g de farine
  • 2 c.s darrow root
  • 6 g de levure chimique
  • 75 g de sucre en poudre
  • une pincée de sel
  • les graines d’une petite gousse de vanille
  • 60 mL de lait
  • la moitié des zestes d’une orange non traitée
  • 60 g de miel de chêne et 30 g de pistaches concassées au pilon mixées en poudre pour la décoration.

Faites fondre le beurre, le safran et les 15 g de miel dans une casserole. Réservez jusqu’à ce que le beurre ait tiédi.

Mélangez dans un saladier la farine, l’arrow root, la levure, le sucre, les graines de vanille et le sel. Ajoutez le lait et fouettez le mélange avant d’ajouter le beurre safrané tiédi. Fouettez de nouveau pour obtenir une pâte bien lisse. Ajoutez les zestes d’orange.

Dans la recette originale, il faut utiliser un mixeur pour que les madeleines restent bien moelleuses. Je ne mets pas d’oeuf, donc je n’ai pas besoin de mixer. Nos madeleines sont restées très moelleuses, même le lendemain. Alors là, vous devez vous demander, pourquoi si elles sont si bonnes, en restait-il le lendemain???? Raison purement cartésienne : il faut que je puisse continuer à rentrer dans mes vêtements! mais je vous assure que j’ai dû faire preuve d’une grande volonté.

Versez la pâte dans une poche à douille et réservez au réfrigérateur pendant une heure.

Préchauffez votre four à 180°C.

Beurrez un moule à madeleines et versez de la pâte dans les alvéoles. N’en mettez pas trop, sinon ça déborde à la cuisson.

Enfournez pendant 12 minutes.

5 minutes après la sortie du four, démoluez les madeleines et déposez-les sur une grille, côté strié vers le haut pour qu’elles refroidissent.

Concassez vos pistaches au pilon.

Faites chauffez les 60 g de miel de chêne pendant 20 secondes au micro-ondes et utilisez un pinceau pour le répartir sur les madeleines. Puis trempez les madeleines dans les pistaches concassées , mixées en poudre sur le côté strié.

Il n’y a plus qu’à croquer dans ces fabuleuses madeleines et à se laisser envahir par les sensations gustatives. Un vrai bonheur…

Attention, je crains l’addiction! ;-o

Amélioration : j’ai testé de nouveau ces madeleines pour en faire profiter ma famille. Mais cette fois, j’ai mixé les pistaches avec un robot pour en faire une poudre. Je trouve que le résultat est beaucoup plus soigné.

Avec des pistaches concassées…

 

Avec des pistaches mixées.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s